Santé

Des chercheurs Australiens inventent une solution de détection de cancer ultra rapide !

Des chercheurs australiens de l'université de Queensland ont annoncé avoir conçu un test rapide pour savoir si une personne était atteinte d'un cancer.


Des chercheurs Australiens inventent une solution de détection de cancer ultra rapide !
A partir d'une simple prise de sang, il serait possible de savoir en dix minutes si nous sommes atteints, a annoncé le groupe de chercheurs dans la revue Nature Communications. Le test détecterait l'ADN du cancer dans le sang du patient, à partir de «marqueur biologique universel du cancer», retrouvé dans la plupart des formes de cette maladie.

Contrairement aux autres méthodes habituellement employées, comme la biopsie, une technique invasive et coûteuse, celle utilisée par les chercheurs  australiens est simple et rapide. Le test se fie à la présence ou à l'absence de groupe méthyle sur l'ADN d'une cellule : cette technique permet de repérer la différence entre les cellules saines et malades.  En effet, les cellules cancéreuses et les cellules normales réagissent différemment au contact de l'eau  additionnée à des nanoparticules d'or, selon les scientifiques. Ainsi, lorsque des cellules malignes sont découvertes, le liquide du test change de couleur. Les cellules malades se collent à l'or et le mélange conserve sa couleur rose d'origine, contrairement aux cellules saines, qui se lient différemment aux nanoparticules d'or, et font virer le liquide au bleu. 

IDENTIFICATION DE 90 CAS DE CANCER SUR 100

«Ces analyses sont rapides, c'est-à-dire que le temps d'analyse est égal ou inférieur à dix minutes, et elles nécessitent une préparation finale de l'échantillon ainsi qu'une petite entrée sur l'ADN», expliquent les chercheurs. Selon les travaux effectués, le test permet d'identifier 90 cas de cancer sur 100. En revanche, il ne permet pas de savoir quel organe est touché par la maladie. 
Dans The Guardian, les chercheurs précisent que le test doit être suivi d'autres examens, avec d'autres méthodes, pour «identifier quel est le type de cancer  et quel est son stade». 
Avec près de 400.000 nouveaux cas de cancers identifiés chaque année en France métropolitaine, cette technique pourrait révolutionner le diagnostic et donc améliorer la prise en charge.



Rédigé le Samedi 8 Décembre 2018 par



International | Faits-Divers | Politique | Economie | Société | Santé | Environnement | Sport | Culture et + | LifeStyle | Les régions






Publicité