Politique

«Manque d’humilité» : comment Gérard Collomb a fâché Emmanuel Macron

Le président n’a pas apprécié la sortie de son ministre de l’Intérieur sur le manque d’humilité de l’exécutif. Résultat : un dîner d’explications entre les deux hommes.


«Manque d’humilité» : comment Gérard Collomb a fâché Emmanuel Macron
« Le président n’était pas content ! », assure l’un de ses proches. Fini le temps des mots doux entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb. Selon nos informations, un dîner secret a eu lieu entre les deux hommes à l’Elysée, lundi dernier. Le chef de l’Etat et son ministre de l’Intérieur ont eu une explication de texte, après les déclarations amères du locataire de la Place Beauvau, jugeant que l’exécutif avait « peut-être manqué d’humilité » depuis le début du quinquennat.
« L’hubris, c’est la malédiction des dieux quand, à un moment donné, vous devenez trop sûr de vous, que vous pensez que vous allez tout emporter », avait épinglé Gérard Collomb, pourtant fidèle d’entre les fidèles, sur BFM-TV et RMC. Or, de sources concordantes, cette sortie au canon sur l’arrogance de l’exécutif n’était pas concertée avec le chef de l‘Etat, qui ne l’a pas du tout appréciée.

«Je lui ai dit ce qui n’allait pas, il m’a répondu»

« Emmanuel ne l’a pas très bien pris, ils s’en sont expliqués », révèle un éminent macroniste. Le ministre de l’Intérieur, qui a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas au sein de la majorité présidentielle, a pour sa part reçu des SMS de soutien de proches du chef de l’Etat. « Gérard, tu as bien fait », lui a écrit l’un d’eux. C’était un reproche « collectif », nous assure le locataire de la place Beauvau.
Lundi dernier, autour de la table à l’Elysée, Emmanuel Macron et Gérard Collomb se sont donc expliqués en tête-à-tête, en présence de Brigitte Macron. Le ministre de l’Intérieur n’a pas rétropédalé, loin s’en faut. « Je lui ai dit ce qui n’allait pas, il m’a répondu. Le président voit bien que les temps sont durs, nous a confié le ministre. La première année, c’est la plus difficile. Vous êtes dans une espèce d’enthousiasme collectif ».
Gérard Collomb, qui a mal vécu l’affaire Benalla cet été, briguera un quatrième mandat à la mairie de Lyon. Il sera tête de liste en 2020, à la fois pour la mairie et la métropole.



Rédigé le Mercredi 19 Septembre 2018 par



International | Faits-Divers | Politique | Economie | Société | Santé | Environnement | Sport | Culture et + | LifeStyle | Les régions






Publicité