Oradio.fr Oradio.fr


Société

SOCIETE : Des prestations sociales aux tarifs de l’énergie, tout ce qui change au 1er avril


SOCIETE : Des prestations sociales aux tarifs de l’énergie, tout ce qui change au 1er avril

Si le mois d'avril sera marqué par une hausse des prestations sociales, baisse des prix du gaz, distribution des chèques énergies, il marque aussi le début d'un important mouvement social à la SNCF et la fin de la trêve hivernale. Le Figaro fait le point sur ce qui change le mois prochain.

● Hausse des allocations familiales et des prestations sociales
Comme chaque année au mois d'avril, plusieurs prestations sociales sont réévaluées. Ainsi, selon une circulaire du ministère de la santé, au 1er avril, les allocations familiales pour les familles ayant au moins deux enfants vont bénéficier d'une hausse de 1%. Une augmentation plus forte que l'an passé, où elles avaient augmenté de 0,3%. Ce léger relèvement s'explique par une reprise de l'inflation calculée entre mars 2017 et février 2018. D'autres prestations en bénéficient également, ainsi, les allocations de rentrée scolaire (ARS) gagnent 1%, tout comme les prestations d'accueil du jeune enfant (PAJE), et les allocations d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH). Ce ne sont pas les seules aides à être revalorisées. Le Revenu de solidarité active (RSA) passe lui à 550,93 euros par mois pour une personne seule. Les primes de naissance et d'adoption grimpent de 11 euros, soit 99€ pour l'année 2018, et l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), l'ancien minimum vieillesse, gagne 30 euros par mois, soit 833 € mensuels pour une personne seule.

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie remplace les tarifs sociaux de gaz et d'électricité. Dans la majorité des cas, c'est en avril 2018 que les foyers bénéficiaires l'obtiendront même s'il a déjà commencé à être distribué. Près de 4 millions de ménages devraient pouvoir en bénéficier. Son montant s'échelonnera en fonction des revenus des usagers, de 48 à 227 euros pour les ménages les plus modestes. Le gouvernement estime qu'il sera de 150 euros en moyenne.
● Nouvelle baisse des prix du gaz
Voici qui devrait réjouir les quelques 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz. Après avoir baissé de 3% en moyenne au mois de mars dernier, les tarifs réglementés du gaz naturel vont une nouvelle fois diminuer de 1,1% au 1er avril, indique la Commission de régulation de l'énergie dans un communiqué. Cette diminution sera de 0,4% pour les utilisateurs du gaz pour la cuisson, de 0,7% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 1,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz.
● Banques et assurances, vers des supports dématérialisés
Dès le 1er avril, les relations clients avec les banques et les assurances pourront être davantage dématérialisé. Conséquence de l'application d'une ordonnance prise en 2017 en application de la loi sur le numérique, il s'agit de fluidifier et d'améliorer les échanges des organismes financiers avec les clients. Ces derniers pourront ainsi bénéficier de supports dématérialisés, d'envois de recommandés électroniques ou encore d'une signature électronique.
● Un nouveau carnet de santé
Un nouveau carnet de santé entre en vigueur début avril. Il vise à prendre en compte les avancées scientifiques et notamment, les onze nouveaux vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans. Les parents auront 3 mois pour le mettre à jour. Il sera directement consultable sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé. En revanche, pas de changement au niveau de son usage, il devra toujours être présenté lors de chaque examen de santé, qu'il soit d'ordre préventif ou curatif. Par ailleurs, il sera délivré gratuitement au moment de la déclaration de naissance de l'enfant.

Rédigé le Samedi 31 Mars 2018 par





International | Faits-Divers | Politique | Economie | Société | Santé | Environnement | Sport | Culture et + | LifeStyle | Les régions